Qui n’a jamais aperçu, que ce soit lors d’un voyage au Royaume-Uni, dans un film, une série ou encore sur une photographie, une cabine téléphonique rouge ? Ces cabines font parties des symboles du pays tout comme Big Ben, l’Union Jack, la reine Elizabeth II, etc. Elles sont présentes un peu partout, plus particulièrement à Londres où il est impossible de les manquer ! D’ailleurs, selon un sondage réalisé en 2015, la cabine téléphonique rouge est l’objet préféré des Britanniques, juste avant les bus rouges à double étage. Décidément, les Anglais adorent le rouge ! Malgré leur très grande popularité, peu de gens connaissent leur origine et leur histoire. C’est pour cela que nous avons décidé de vous écrire ucetm article pour vous raconter l’histoire de ces fameuses cabines, avec quelques anecdotes insolites.
 

L’ORIGINE

La première cabine téléphonique britannique est apparue à Kingston upon Hull, une ville Anglaise, en 1920. Cependant, elle ne ressemblait pas du tout à celles que l’on connaît aujourd’hui. Blanche et moins design, seuls la porte et le contour des fenêtres étaient rouges. Post Office, la société responsable des cabines, organisa alors un concours en 1924. Leur but était de créer un modèle plus joli qui pourrait être installé à Londres. Le gagnant fut Sir Giles Gilbert Scott, avec son design présentant les cabines que l’on connaît aujourd’hui. Son oeuvre fut installée partout à Londres et aux alentours en quelques années. Le reste du pays devant se contenter de la première version pour le moment.

Concours design cabines téléphoniques

Design présenté par Sir Giles Gilbert Scott au concours

Il y a eu quelques modifications au fil des années. Mais seule la dernière fut vraiment révolutionnaire. En 1935, Giles Scott simplifia son modèle pour une nouvelle version moins lourde, plus petite et aux courbes plus modernes. C’est cette version qui fut popularisée dans le pays entier, et celle qui est encore majoritaire aujourd’hui.
Et pourquoi cette couleur rouge ? Son créateur pensait plutôt à une couleur grise argentée, mais Post Office lui a préféré le rouge. L’unique raison est la visibilité. Les cabines sont en effet visibles de loin grâce à cette couleur.

Puis, comme en France, les cabines téléphoniques sont peu à peu tombé en désuétude. L’apparition du téléphone fixe dans les foyers, puis des téléphones portables a définitivement achevé le concept. Les cabines sont toujours fonctionnelles mais démantelées petit à petit. Sauf pour une partie d’entre elles qui a connu un sort beaucoup plus intéressant…
 

LES CABINES INSOLITES

On retrouve régulièrement des cabines à la vente, à partir de 2 000£. Mais les villes peuvent aussi la racheter à l’opérateur téléphonique pour la modique somme de 1£. Certains créatifs s’en sont donc donnés à cœur joie. Etre nouveaux concepts et œuvres d’art, voilà un best-of des meilleurs reconversions :

– Les cabines bibliothèques. On en retrouve notamment à North Cadbury, dans le comté de Somerset, ainsi que dans plus de 150 autres localisations. La liste complète est disponible ici.
– Une galerie d’art. La ville de Settle, dans le Yorkshire du Nord, a transformé une cabine en une galerie d’art où sont exposées des œuvres d’artistes et de photographes.
– Une cabine pour recharger son téléphone portable grâce à des panneaux solaires. Elles ont été repeintes en verte pour l’occasion.
– Une cabine pâtisserie à Caldich, où les habitants des environs peuvent venir acheter cupcakes, millionaire shortbreads et aux douceurs.
– Une cabine épicerie, à Draughton. Après la fermeture de l’épicerie du village, les habitants ont dû trouver un moyen alternatif pour faire leurs courses. C’est alors qu’ils ont reconverti la cabine téléphone en mini-épicerie vendant des produits de base.
– Une oeuvre d’art contemporaine nommée « Out of Order ». À Londres plusieurs cabines ont été réutilisées par David Mach afin de réalisér un effet domino.

Londres cabine téléphoniques rouges micro-librairie
Oeuvre d'oeuvre "Out of order" à Londres

 

LES DIFFÉRENTS MODÈLES

On connaît tous le mythique modèle rouge. Celui-là même qui trône fièrement dans les rues de Londres. Mais avant d’arriver à cette dernière version, créée en 1935, les cabines rouges ont subi de nombreuses évolutions. Les modèles principaux sont numérotés de K1 à K6, mais il existe aussi quelques variantes moins connues. Voici quelques modèles de cabines :

Cabines téléphoniques rouges modèle K1

Modèle K1, toute première version

Cabines téléphoniques rouges modèle K2

Modèle K2, ressemblant au K6 actuel

Cabines téléphoniques rouges modèle K4

Modèle K4 avec son mini-bureau de poste intégré


 

DES CABINES EN-DEHORS DU ROYAUME-UNI ?

Les cabines ne se sont pas limitées au Royaume-Uni. On en retrouve de nombreuses en-dehors des frontières du pays. Territoires britanniques, anciennes colonies, clins d’œil, … les raisons qui expliquent leur présence insolite sont variées.

– Il y a une dizaine de cabines téléphoniques rouges aux États-Unis. Et notamment une à Epcot, l’un des parcs à thème de Walt Disney World Resort, dédié aux cultures du monde. On la retrouve évidemment dans le pavillon Royaume-Uni du parc.
– Il y a une cabine située en France, dans la ville Chinon en Indre-et-Loire
– Dans les îles Anglo-Normandes Guernsey et Jersey, on en trouve plusieurs repeintes en jaune ou bien en bleu
– À Gibraltar, un territoire britannique d’outre-Mer, on retrouve également des cabines à plusieurs endroits de la ville
– À Porto, il y a quelques cabines en état d’usage. Certaines ont même été un peu redécorées.